En Haute Normandie

Les délégations départementales
Rejoignez nous !
Mon compte
Site national

Hommages

Hommage à Bernard Claude

2014 05 26 Bernard ClaudeBernard CLAUDE est décédé le jeudi 27 avril 2017 ; il aurait eu 89 ans le 28 juin.

Président de la délégation de l’Eure de 1994 à 2000, succédant à Jean MAZE, il a mis son expérience de contrôleur de gestion et d’expert-comptable au profit de notre délégation en appliquant une organisation et une gestion analytique dont MP27 bénéficie encore aujourd’hui.

Nous conservons de Bernard sa constante discrétion, sa rigueur, sa convivialité, et sa grande modestie. Toujours disponible pour dispenser ses conseils, il ne se séparait jamais de son carnet dans lequel il notait de son écriture rapide et minuscule des informations à notre attention, sous forme de petites fiches qu’il nous remettait à l’occasion d’une rencontre.

Nous garderons en mémoire les Journées Découvertes que Bernard organisait minutieusement, le parcours chronométré, le repas de midi dans un restaurant qu’il testait toujours auparavant, les animations des journées de savoir- faire avec démonstrations de fabrication et pose du torchis, les stages notamment dans sa commune veillant à la restauration authentique des murs sur rues, les nombreuses visites conseil qu’il assumait, etc…

Aimant avec passion son pays dont ses grands-parents étaient originaires, élu conseiller puis adjoint au Maire de la Haye-Malherbe, il s’engagea entièrement pour animer et mettre en valeur le patrimoine de son village.

Elu et réélu Président durant 25 ans de l’association de Sauvegarde du Patrimoine Malherbois avec laquelle il organisa et participa activement à : La restauration du Four à Pain communal, donnant lieu chaque année fin avril à la cuisson du pain. La Fête Paysanne, le Salon de Peinture en juin.

Il a su convaincre le Conseil Municipal pour qu'un des très anciens registres d’état civil communal soit confié à un restaurateur spécialisé, ainsi que bannière et vêtements de Charitons.

Nous conserverons de Bernard le souvenir d’un engagement résolu pour faire passer en toute occasion le message de notre association.

 

Hommage à Valentine Goetz

IMG_0630Valentine GOETZ-LEMAHIEUW, auteure du livre « Maisons Normandes – argile, calcaire, silex, matériaux d’avenir », nous a quittés le 16 novembre 2016 à l’âge de 87 ans.

Dès la création de Maisons Paysannes de France en 1965, elle a œuvré avec son mari Georges GOETZ pour la sauvegarde du patrimoine normand, écrivant des articles dès les premiers numéros de notre revue, remplissant de façon dynamique son rôle de correspondant de pays pour le Roumois-Risle Estuaire dont elle sillonnait les routes avec bonheur jusqu’à ces derniers mois, membre actif et assidu de nos Conseils d’administration.

Valentine était certifiée de design industriel et enseignait à Paris, entre bien d’autres activités, en Design industriel à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués Olivier de Serres. Georges y enseignait l’histoire des civilisations et des techniques, donnait aussi ce cours aux Beaux-Arts en Architecture où il dirigeait un atelier nommé « Restauration et réhabilitation de bâtiments anciens ».

En 1988 ils avaient créé la SPBS, association pour la sauvegarde du patrimoine de la Basse-Seine  dont le but était d’agir pour les patrimoines naturels et culturels de cette région et dont ils ont été tour à tour présidents jusqu’à ce jour, luttant avec acharnement et une grande ténacité contre certaines destructions très regrettables du patrimoine Pont-Audemerien.

Ne ménageant pas ses efforts, Valentine écrivit de nombreuses « alertes –passions » notamment dans le Courrier Cauchois ou Paris Normandie : Les Canaux de Pont -Audemer et ses maisons du bord de l’eau avec portails à bateaux, La Risle maritime en déshérence… : tout le passé du sud de cet estuaire marécageux de la Seine, où communications et  échanges commerciaux se sont déroulés pendant des siècles par barques et bateaux ….

Des liens étroits ont perduré entre cette association locale et Maison Paysannes de France, qui se sont concrétisés pour favoriser la publication de son remarquable livre « Maisons Normandes – argile, calcaire, silex, matériaux d’avenir » par une significative subvention de la part de Maisons Paysannes de l’Eure auprès de son éditeur « Points de Vue » à Rouen, et par une campagne de souscription.

On ne peut évoquer la mémoire de Valentine sans rappeler le rôle déterminant qu’elle joua dans la sauvegarde d’une Portière anglo-normande du XVe siècle déplacée, reconstruite et transformée pour offrir à Saint-Sulpice de Grainbouville sa nouvelle mairie. Ce bâtiment original « XVème - XXIème siècles » a été inauguré en Juin 2000.

Sa réalisation, fruit de passions pour le patrimoine et d’amitiés, allie sauvegarde et modernité et s’inscrit dans un site remarquable. Valentine & Georges avaient repéré dès 1993 ce bâtiment en détresse dans un site voisin, une expertise indiquait une ancienneté datant de la GUERRE de CENT-ANS, (1337-1463), de par son architecture "anglaise". Il fallait sauver ce remarquable trésor patrimonial ; Valentine Goetz monte un dossier, construit une maquette (design industriel, c'était son métier), alerte Yves LESCROART, Conservateur des Monuments Historiques et Jean-Pierrre BRABANT, Architecte des Bâtiments de France… qui s’enthousiasment.  Jean- Marc LEPRÉVOST, maire de Saint-Sulpice qui nous a quitté en septembre 2016, ne dispose alors que d'une toute petite mairie et met tout en œuvre pour que le projet aboutisse.  Il participe activement au montage des dossiers de co-financement, auprès de la DRAC, de la Préfecture et des Fonds Européens…

Le 17 décembre 2016, Valentine, cette grande dame si modeste et véritable artiste, reçut pour son livre à titre posthume le prix des arts et des lettres de l’académie des Beaux-Arts de Rouen.